Compte rendu de la réunion du jeudi 12 mars 2009 à la TOURMALINE


Quarante deux adhérents ont répondu à l'invitation d'Alain GOSSET et son équipe.

Merci à la direction de la tourmaline à saint Herblain (44) de nous avoir permis d'utiliser ses locaux pour cette rencontre.

  • Rapport financier
Le bilan, présenté par Bruno ROHARD, est satisfaisant. Les comptes sont stables et positifs.
Mais comme à chaque régulation de nos cotisations il arbore un grand sourire. ( c'est de l'argent qui rentre.)

  • Trophée serbotel
Gérard peut être satisfait de son travail, nous avons pu assister à une journée très réussie, de l'accueil des candidats aux
résultats et à la remise des prix, tout c'est très bien passé. Les membres des deux associations ont également, comme à leur
habitude, répondu présent et participe ainsi au bon fonctionement de cette journée.
Nous pouvons remercier également les commis bac pro du lycée Bougainville pour avoir accompagné avec brio
les huit équipes
On a pu apprécier aussi un très beau stand. 

 


  1. Jury dégustation

    Mr Gérard PRETEUX Président de l' A.C.E.H.F National.
    Me Elisabeth OLIVIER Président de l' A.C.C.E.N.
    Mr Loic PREOU Chef du restaurant " Manoir de la régate ".
    Mr Stéphane BOURDIN Gagnant de l'édition 2007.
    Mr Bernard PETITEAU Ancien directeur de centre hospitalier.
    Mr Luc FONTAINE Responsable technique chez Bonduelle.
    Melle Emilie MALESTROIT Diététicienne au centre hospitalier de CLISSON et membres de l' A.F.D.N.
    Mr Laurent TERRASSON Rédacteur en chef de la " cuisine collective "
  2. Jury fabrication

    Mme Carole SYLVAIN Conseillère en hygiène à l' I.D.A.C.
    Me Julie JEHANNO Conseillère en hygiène à l' I.D.A.C.
    Mme Sévérine RENNESSON Diététicienne centre hospitalier intercommunal sèvre et loire et membre de l' A.F.D.N.
    Mr Bruno ROHARD Chef de production au centre hospitalier du loroux bottereau.
    Mr Mickael HERVE Gagnant de l'édition 2007.
Résulat du concour
 
Carton RougeJe vous fait part d'un courrier que j'ai adressé à Mr THIS en début d'année, en réponse à un de ses articles paru sur « cuisine collective N° 117 » sur Comment nourrir des personnes âgées ? considèrant que rien n'est fait pour eux. !

 

 

M.THIS,

 

Votre article « comment nourrir les personnes âgées » m'interpelle.

Depuis déjà bon nombre d'année, je m'efforce de trouver des solutions pour optimiser la couverture nutritionnelle des sujets âgés car une chose sur laquelle nous sommes d'accord, c'est que le fléau de la dénutrition protéino énergétique (DPE) doit être enrayé afin de limiter ses conséquences gravissimes.

Si seule la problématique se cantonnait aux problèmes de dentition, notre mission serait plus évidente...A cela, il faut ajouter la longue liste des modifications liées au vieillissement physiologique. A titre d'exemple : diminution de l'autonomie, problèmes de dextérité, difficultés de déglutition, démence, refus, ect...

Il est vrai qu'en théorie, la lutte contre la dénutrition trouve des solutions.

 

  • Avis n°53 du CNA (déc2005) sur les besoins des personnes âgées et leurs contraintes spécifiques.

  • Recommandations du GEMRCN de mai 2007.

  • Recommandations de l'HAS pour une stratégie de prise en charge de la dénutrition de la personne âgée (2007).

 

Dans la pratique, ce n'est pas réservé au service de restauration et de diététique.

Le personnel de soin, le service hôtelier, l'économat jouent un rôle important, d'où la formation de CLAN (Comité Liaison Alimentation Nutrition) pour pérenniser une réflexion commune et proposer des axes d'amélioration ;

Ainsi, nous avons su nous adapter en réalisant des test, essais grandeur nature, évaluations, recueils de satisfaction....

 

Comme pour un plat dans un restaurant gastronomique, 5 facteurs entrent en compte :

 

  • Intitulé,

  • Présentation (formes, couleurs ...)

  • Qualité olfactive,

  • Dégustation,

  • Appréciation (Continue à manger le plat, sourire) (Refus, visage fermé)

 

En effet, pour les sujets bénéficiant d'une texture modifiée, 2 autres facteurs sont :

 

  • Textures adaptée aux capacités,

  • Valeur nutritionnelle avec enrichissement systématiquement pour pallier les carences mises en évidence (protéines, calcium, énergie, vit C) via les fiches techniques...

 

Les professionnels de la collectivité sont moins valorisés malgré le travail de recherche, d'investissement professionnel et personnel, l'enjeu de santé public preuve de l'abnégation de cette profession.

Yannick

 

Réponse de Mr THIS

Après avoir eu beaucoup de difficulté pour que cette lettre arrive dans les mains de Mr THIS , il ma enfin adressé une réponse dont vous trouverez ci-dessous la transcription :

Cher Monsieur,

Merci pour votre courrier. Je sais que certaines personnes travaillent pour chercher des solutions au problème de la dénutrition des personnes âgées...et je sais aussi que la question n'est pas seulement culinaire.

En réalité, comment continuer à manger, quand on est abandonné par sa famille et ses amis, par exemple ? De ce fait, des 5 facteurs que vous évoquez (je récuse la dénomination « restaurant gastronomique », qui est fautive), je ne vois pas l'essentiel : l'amour donné par ceux qui font à manger. Il me semble que les autres facteurs (intitulé, goût, odeur, ect) sont complètement secondaires

Vous avez toute fois mes vifs encouragements.

NoteJe sais pas pour vous, mais j'ai le sentiment que ce Monsieur ne doit pas souvent arpenter les couloirs de nos établissements. Si tel était le cas, il saurait que, non seulement les proches sont présents, mais également que le personnel n'y fait pas de la figuration..
Prochaine réunion le 14 mai 2009 à vertou appeler Laurent ou Patrice au 02 40 80 80 41